Manipulation et discernement

« Donne le doigt au diable et il voudra ta main. »

Proverbe russe

Pourquoi cédons-nous à la tentation ?

Pourquoi donnons-nous notre doigt au diable ? Il est tellement facile de se laisser corrompre que les films présentent souvent la corruption comme une contrainte inhérente à certaines professions ou fonctions. Chaque victime consentante, ou piégée, devient un maillon faible de notre société entière qui réduit la liberté de notre nation.

Quand avons-nous basculé, quel appât nous a séduit au point que nous acceptions d’écraser nos valeurs ? Jusqu’où sommes-nous allés dans la négation du sens de notre action ? Quelle estime de nous-même avons-nous ? Sommes-nous à l’aise avec nos décisions et actions, ou nous mentons-nous à nous-même ou à nos proches pour cacher notre culpabilité, honte ou apparente indifférence lancinante ? Nous sentons-nous libres de prendre nos décisions en notre âme et conscience ? Si non, qu’est-ce qui nous en empêche, quels sont nos intérêts personnels à accepter de prendre des décisions à impact collectif qui vont à l’encontre de nos convictions et nos valeurs ? Avons-nous le choix d’accepter ou non la manipulation ? Pourquoi ?