Simplicité

Les erreurs naissent souvent de notre mauvaise compréhension ou de notre manque d’expérience. Parfois nous simplifions trop, c’est le simplisme, parfois nous créons des structures bien trop complexes.
Le simplisme peut engendrer de graves erreurs puisque nous passerons à côté de notions importantes en oubliant de prendre en compte des facteurs primordiaux. La complexité provoque les mêmes travers, nous nous y perdons, les critères de tri sont mal définis et les priorités mal gérées. Trop d’infos tuent l’info.
Le simplisme nourrit l’ignorance. La complexité favorise la confusion. Ces deux défauts créent un terrain parfait pour installer un pouvoir malsain et toxique.
La simplicité, quant à elle, démontre une capacité d’analyse et de synthèse qui permet de repérer les données essentielles et de les trier par ordre d’importance.
La simplicité, fruit d’analyse et de synthèse, crée le terrain le plus favorable au développement sain d’une organisation.