Besoins d’humanité

Ils rejoignent notre nature humaine et sociale. Répondre à nos besoins d’humanité booste nos forces motrices et donne du sens à nos actions.
Et vous ?
On ne fonctionne pas tous de la même manière… Est-ce que vous vous retrouvez ou est-ce que vous vous sentez oublié? Comment ça se passe pour vous? Tous vos commentaires seront les bienvenus pour affiner mes perceptions et nous aider à augmenter notre conscience individuelle et collective. Merci !

Besoin de sens
Le sens peut signifier la direction, la compréhension ou la sagesse. Nous avons besoin de nous projeter dans l’avenir, de comprendre ce qui se passe pour donner du sens à nos actions et à notre vie, nous avons besoin de communiquer, besoin d’information. Parfois, nous avons besoin de clôturer une période de notre vie.
Nos désirs. Prendre part aux décisions qui auront une incidence sur notre vie pour nous sentir responsable de notre destin. Trouer un sens à nos actions.
Réponse satisfaisante. Nous comprenons les tenants et les aboutissants de notre situation. Nous nous projetons dans l’avenir. Nous achevons notre projet avec persévérance et passons à l’étape suivante, ou nous changeons de direction pour viser un nouveau but qui nous convient mieux.
Réponse insatisfaisante. Nous développons une théorie du complot pour trouver un sens aux évènements. Nous abandonnons notre projet car nous n’avons pas les éléments pour comprendre ou nous persistons dans une direction qui ne nous convient plus.
Manipulateur. Il va nous présenter un miroir aux alouettes, en nous donnant un sens qui n’est qu’illusoire. Il va sans cesse repousser l’échéance finale.

Besoin de cohérence
Avoir des références solides. Besoin d’un fil directeur de nos actions et de notre vie. Face à l’erreur, nous avons besoin de nous interroger avec bienveillance pour être capable d’accepter nos choix passés : nous avons pris les meilleures décisions possibles avec les informations que nous avions en main au moment où nous les avons prises.
Nos désirs. Trouver une unité dans notre vie.
Réponse satisfaisante. Nous agissons dans le respect de nos valeurs. Nos choix s’équilibrent bien. Nous regardons et acceptons les situations dans leur paradoxe, du blanc au noir en passant par les nuances de gris. Nous sentons la cohérence.
Réponse insatisfaisante. Nous mentons. Nous acceptons des inepties pour que notre vision de la vie reste homogène et que nos choix passés restent justifiables. Nous refusons de remettre en cause nos évidences. Nous nous plaçons en victime fasse à l’échec et trouvons des bouc-émissaires.
Manipulateur. Il va nous conforter dans nos croyances et prendre l’ascendant. Il va se faire passer pour une victime.

Besoin de confiance
La confiance est la base de toute interaction. Elle nous oblige à accepter le risque de dépendance. C’est la confiance qui rend possible le développement de la vie en société et le bon fonctionnement de la démocratie. La confiance demande du lâcher-prise. Le lâche prise n’a rien à voir avec le laisser-tomber., c’est l’art de faire tout ce que nous pouvons faire pour avancer et de faire confiance sur tout ce qui n’est pas en notre pouvoir.
Nos désirs. Nous sentir en sécurité relationnelle;
Réponse satisfaisante. Nous avons confiance en nous et en l’autre car l’expérience nous a prouvé que nous étions fiables. L’autre a confiance en nous. Nous progressons à titre individuel et collectif. Nous n’accordons pas notre confiance à quelqu’un qui nous a déjà abusé plusieurs fois.
Réponse insatisfaisante. Nous n’avons as confiance en nous et n’essayons même pas ou nous pratiquons l’auto-sabotage. Nous n’avons pas confiance dans les autres, à tort. Nous restons dans l’immobilité.
Manipulateur. Il va nous assurer que nous pouvons lui faire confiance et nous rassurer alors qu’il nous abuse.

Besoin de d’être nous-même en ressemblant assez aux autres pour nous sentir membre d’un groupe
En appartenant à des groupes, nous sommes sous influence, quelle conscience avons-nous de l’impact de la pensée collective sur notre opinion personnelle ? Ascendance familiale, culturelle, médiatique, religieuse et autres.
Nos désirs. Avoir notre propre opinion et nous sentir unique. Nous développer dans notre singularité sur un socle d’appartenance à un groupe.
Réponse satisfaisante.
Nous réfléchissons et nous prenons du recul pour choisir nos propres opinions et nous exprimer avec assertivité.
Réponse insatisfaisante. Nous nous laissons dicter notre vision du monde et guider dans nos croyances et nos actes. Nous entrons dans des logiques et agissons dans un sens qui nous fait souffrir, nous rend violent, abusif ou apathique.
Manipulateur. Il va apporter une réponse apparemment satisfaisante à nos besoins fondamentaux humains. Des personnes, groupes et organisations, des communautés, religions et gourous vont devenir, volontairement ou non, des manipulateurs qui nous mettent sous emprise, souvent non conscientisée.

Besoin de liberté et besoin de lien.
Quelle place donnons-nous à notre besoin d’appartenance, d’être en relation, d’aimer et de se sentir aimé ? Comment influence-t-il nos actions ? C’est un besoin si important que des otages finissent par sympathiser avec leurs geôliers et adopter leur point de vue, c’est le syndrome de Stockholm.
Nos désirs. Nous sentir libre tout en nous sentant important pour d’autres personnes qui comptent pour nous.
Réponse satisfaisante. Nous usons de notre liberté tout en respectant celle de l’autre, avec responsabilité. Nous acceptons de perdre un degré de liberté pour gagner un degré de lien.
Réponse insatisfaisante. Nous faisons ce que nous voulons, comme nous voulons, quand nous voulons sans égard à autrui. Nous abusons l’autre. Nous devenons envahissant en jouant les sauveurs, apportant des conseils incessants, en étant omniprésent. Nous nous isolons.
Manipulateur. Il va isoler sa victime et celle-ci n’aura plus que lui pour se raccrocher, incapable de le quitter. Il va se rendre indispensable et redevable auprès de sa proie.

Besoin de créer.
Un des 16 principes de la vie reconnu en biologie dit que la vie utilise peu de thèmes pour générer de multiples variations. Créer est non seulement un besoin mais aussi une réalité quotidienne que nous utilisons pour trouver des solutions à nos problèmes.
Nos désirs. Nous sentir vivant.
Réponse satisfaisante. Trouver des idées, résoudre des problèmes, imaginer, avoir une activité créative ou artistique.
Réponse insatisfaisante. Se laisser déborder par l’imagination et perdre les pieds de terre. Tomber amoureux de ses idées alors qu’elles ne sont pas adaptées au projet, au bien commun ou pas respectueuses de l’autre.
Manipulateur. Il va stimuler notre imagination et nous faire des promesses pour nous attirer sans aucune intention réelle de les tenir.

Besoin de nous sentir vivant.
Nous recherchons l’intensité et la joie.
Nos désirs. Avoir des envies, s’occuper, partager, rire.
Réponse satisfaisante. Nous avons des activités qui nous stimulent et nous nous développons. Nous nous dépassons dans des activités en repoussant nos limites. Nous rions avec nos pairs.
Réponse satisfaisante à court terme et insatisfaisante à long terme. Nous faisons des excès et développons des addictions ou des pratiques dangereuses.
Réponse insatisfaisante. Nous avons un comportement dangereux pour nous-même ou pour les autres. Nous nous moquons et rions des autres. Nous obtenons une récompense avant même d’avoir ressenti l’envie de la recevoir. Nous déprimons et restons inactifs.
Manipulateur. Il va nous enivrer, nous faire rire, nous en mettre plein les yeux.

Nous avons besoin de nous sentir bien.
Nous nous efforçons de combler nos besoins inassouvis, et d’éviter les émotions négatives et la souffrance. Nous cherchons un équilibre entre l’acceptation de la souffrance inhérente à une situation qui nous fera grandir et l’absence de souffrance. Nous cherchons constamment un équilibre entre le court terme et le long terme pour satisfaire nos besoins.
Nos désirs. Nous sentir bien dans notre peau, équilibré, léger, serein, aimant, heureux. Apprécier ce que nous avons.
Réponse satisfaisante. Nous comblons nos besoins fondamentaux primaires. Nous satisfaisons nos besoins tout en respectant les autres. Nous sommes heureux de ce que nous avons. Nous sélectionnons des activités qui nous font grandir et être heureux. Notre rythme de vie et nos relations nous épanouissent. Nous gérons bien nos frustrations. Nous évitons ou refusons les situations qui nous font souffrir. Nous apprenons à comprendre les motivations et les intentions de notre interlocuteur pour les prendre en considération ou repérer les personnes toxiques et s’éloigner de leur emprise pour ne pas entrer en confusion mentale. Nous apprenons à reconnaître nos différentes émotions et à trouver les besoins fondamentaux qu’elles réveillent pour aller chercher la force de vie au-delà de nos émotions négatives et combler nos besoins.
Réponse satisfaisante à court terme et insatisfaisante à long terme. Nous satisfaisons systématiquement nos besoins à court terme. Nous ressentons du contentement à nous sentir privilégié par rapport à notre voisin. Cette énergie ne nourrit pas nos besoins fondamentaux même si elle crée un réel pic de satisfaction à court terme.
Réponse insatisfaisante. Nous faisons une action qui nous soulage à court terme mais ne résout rien à long terme. Nous sommes en réaction plutôt qu’en conscience. Nous usons de la violence physique, psychologique et verbale. Nous devenons autoritaire, abusif et rigide. Nous ignorons les signaux d’alerte que nous percevons face à une situation abusive dont nous sommes victime et nous nous laissons manipuler. Nous nous sentons triste, angoissé, agressif, dégoûté ou en colère. Amer, coupable, honteux, jaloux, méprisant, rancunier, nous avons pitié de l’autre ou avons du ressentiment. Nous nous coupons de nos émotions. Nous nous vengeons.
Manipulateur. Il va nous soulager dans notre souffrance et manque d’amour en répondant à une part de nos besoins inassouvis nous apportant soin, apport financier, logement, estime apparente de nous-même. L’exemple le plus universel est la personne toxique qui va faire des compliments à un individu en manque affectif, pour qu’il se sente beau, flatté, aimé, important pour elle. Face à son besoin intense, un peu calmé, la proie va ignorer les signaux d’alerte qu’elle perçoit pourtant.
D’un côté, une personne peut être dans le contrôle excessif de tout et tout le monde, devenant abusive, pour éviter à tout prix de vivre une situation qui réveillerait sa souffrance intime liée à des blessures anciennes ou récentes, conscientisées ou non. De l’autre, une personne, intelligente, empathique et dynamique, ignore la toxicité de sa relation personnelle, amicale ou professionnelle car elle s’imagine que son interlocuteur a la même empathie qu’elle-même. C’est une erreur qui peut l’embarquer dans une relation toxique. Une personne abusive va pouvoir manipuler à son insu, une personne à l’attitude généreuse, en répondant à ses besoins inassouvis. Ensuite, une personne abusive peut elle-même être abusée par celui ou celle qui comblera son insécurité personnelle cachée.





Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s